Romans français

Les enfants sont rois, Delphine de Vigan

En 2 mots : Mélanie Diore est à la tête d’un petit empire grâce à la chaîne Youtube qu’elle anime avec passion depuis plusieurs années. Son émission, « Happy Récré« , met en scène le quotidien de la jeune femme mais aussi, et surtout, celui de ses deux jeunes enfants, Sammy et Kimmy. A coup de vidéos, photos et multiples publications, Mélanie a réussi à faire de sa progéniture des stars de la téléréalité, des apprentis youtubeurs qui drainent désormais plus de 5 millions de fans! Une surexposition médiatique qui n’est pas sans conséquence, suscitant tout à la fois admiration et compliments mais aussi convoitise et jalousie. Qu’importe. Cette reconnaissance comble de bonheur Mélanie qui n’hésite pas à en demander toujours plus à Sammy et Kimmy, parfois au mépris de leur bien-être. Lorsqu’un soir, la petite fille est introuvable après une partie de cache-cache, la famille bascule dans l’horreur. Qui a bien pu enlever l’une des enfants les plus célèbres de France ? L’enquête est confiée à la brigade criminelle de Clara Roussel, bien décidée à tout faire pour élucider le mystère de la disparation de Kimmy, quitte à exposer les plus noirs secrets de la famille Diore …

Mon avis : Une plongée inquiétante mais passionnante dans l’univers de la téléréalité, de la surexposition médiatique et de l’auto promotion à outrance, dans une société de plus en plus avide de tout voir et de tout savoir. Ce sujet, plus que jamais d’actualité, est ici traité avec finesse et pertinence, en interrogeant notre rapport aux images, aux réseaux sociaux, ainsi qu’à nous même, à ce besoin de partager aux autres des fragments – parfois intimes – de nos vies via écrans interposés.

Le roman se déroule à la manière d’une enquête, avec les comptes-rendus d’interrogatoire, l’examen des pièces à conviction et les théories échafaudées par Clara, qui apparait d’ailleurs comme étant l’exact opposé de Mélanie. Une femme réfléchie, qui garde la tête froide et se méfie de ce déballage indécent et de la surexposition incarnée par « Happy Récré » et ses émules.

J’ai éprouvé une véritable fascination pour les dérives du personnage de Mélanie, qui ne semble absolument pas avoir conscience de ses excès ni de la pression néfaste à laquelle elle soumet ses enfants, les contraignant à toujours plus de vidéos, plus de défis stupides, de sourires factices et de mise en scène, pour entretenir leur popularité. Sourde et aveugle à la lassitude de ses enfants, elle fait passer son besoin abyssal de reconnaissance et d’amour avant tout le reste. Un personnage extrêmement ambivalent, difficile à apprécier, notamment quand on la voit esquisser un sourire de satisfaction en voyant ses « likes » augmenter après l’annonce de l’enlèvement de sa fille. Elle m’a vraiment fait l’impression d’une gourde sans cervelle qui s’obstine dans ses mauvais comportements, convaincue de son bon droit. J’ai néanmoins adoré suivre les parcours de ces deux femmes, qui n’ont presque rien en commun, si ce n’est le désir de retrouver Kimmy.

En bref, un compte à rebours haletant qui m’a tenu en haleine tout du long!

Références : « Les enfants sont rois« , Delphine de Vigan, aux éditions Gallimard, 352 pages, 20€.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s