Non classé·Romans étrangers

La sœur de l’ombre, Lucinda Riley

106790121_1205309056472401_5967628283887791648_n

En 2 mots : Star, l’énigmatique 3ème sœur de la famille d’Aplièse part elle aussi à la recherche de ses origines après le décès de son père adoptif, Pa Salt. Munie des précieux indices qu’il lui a laissé, la jeune femme fait la connaissance d’Orlando, un extravagant libraire de Kensington et tombe amoureuse de sa propriété de famille, High Weald, située dans le Kent. Aux côtés d’Orlando et de son frère Mouse, Star explore le passé de Flora MacNichol, une jeune aristocrate anglaise du début du XXe siècle, dont elle serait peut-être l’une des descendantes. Ce troisième tome entraîne le lecteur à travers la campagne anglaise et le Londres des années 1910, sous le règne d’Edouard VII, à la rencontre de certaines des figures les plus célèbres de l’époque, Beatrix Potter et Alice Keppel en tête.

Mon avis : ça commence à devenir redondant mais, encore une fois, j’ai adoré! Je dirais même que l’intrigue construite autour de Star est à ce jour ma préférée car elle contient tout ce qui me fait vibrer : Londres et la campagne anglaise, un manoir en ruine, l’aristocratie et la famille royale sans oublier l’amour des livres et de la littérature!

Star se révèle également être une héroïne sensible et particulièrement touchante, que j’ai pris plaisir à voir sortir de sa coquille. Constamment dans l’ombre de sa sœur CeCe depuis l’enfance, elle s’émancipe enfin de cette dernière pour construire une vie qui lui plait réellement, au cœur de la nature et des livres. J’ai été touchée par sa gentillesse et sa bonté, par sa discrétion et par son envie de vivre une vie toute simple, à la campagne. Toujours soucieuse des autres, la jeune femme prend soin des êtres qui lui sont chers et aspire à un bonheur simple, ce qui fait du bien vu le monde effréné dans lequel on vit.

Comme dans les tomes précédents, le récit contemporain alterne avec une héroïne du passé, Flora, qui nous plonge dans une histoire digne de Downton Abbey! L’adolescence préservée de la jeune fille qui s’épanouie dans la région des Lacs entourée de sa famille et de ses animaux avant d’être propulsée dans les milieux mondains de la haute société londonienne m’a tout simplement passionnée! Mêlant une nouvelle fois la petite et la grande histoire, Lucinda Riley imagine une intrigue captivante – voire royale! – et très immersive. La destinée romanesque de Flora réserve ainsi son lot de surprises et de rebondissements pour le plus grand plaisir du lecteur.

Enfin, comme dans les deux premiers tomes, l’immersion dans la culture du pays choisi est à nouveau un bonheur. Après le Brésil et la Norvège, l’intrigue se situe cette fois en Angleterre et, bien que moins exotique, j’ai beaucoup apprécié les descriptions des balades dans la nature au rythme des saisons, les soirées au coin du feu à déguster tasses de thé et petits plats préparés par Star, véritable fée du logis à High Weald. Toute cette atmosphère feutrée enveloppe la lecture d’une aura chaleureuse et cocooning que j’ai adoré. D’ailleurs, grâce à l’écriture très visuelle de Lucinda Riley, on s’imagine sans peine dans ce manoir !

Une lecture vraiment addictive car, malgré les presque 600 pages, ce tome 3 est passé à toute vitesse!

Références : « La sœur de l’ombre« , Lucinda Riley, aux éditions Charleston / Livre de poche, 589 pages, 19€.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s