Non classé·Romans étrangers

La danse de Martha, Tom Saller

En 2 mots : La vie de Martha Wetzlaff (1900-2001), jeune artiste originaire de la campagne polonaise, devenue étudiante au sein de la très controversée école d’art du Bauhaus. L’émulsion artistique, la montée du nazisme et l’éclatement de la seconde guerre mondiale propulseront cette jeune fille un peu perchée dans une existence tour à tour exaltante et terrifiante, jusqu’à sa disparition mystérieuse en 1945. Les souvenirs de la jeune fille refont finalement surface à New-York en 2001, lorsque son arrière petit-fils propose à la maison d’enchères Sotheby’s un carnet ayant appartenu à son aïeule et renfermant de véritables trésors, notamment des croquis et des esquisses de maîtres tels que Paul Klee ou Vassily Kandinsky…

Mon avis : Une plongée intéressante dans l’Allemagne des années 20, de la République de Weimar à l’apogée du courant artistique du Bauhaus. On y croise des figures célèbres, Paul Klee et Kandinsky en tête, tout en suivant les années d’études de la jeune Martha qui s’épanouie peu à peu dans cette école d’avant-garde. J’ai aimé suivre le destin de cette curieuse jeune fille, qui voit et entend des choses que les autres ne perçoivent pas. Sa sensibilité toute particulière la conduit ainsi à explorer différentes disciplines artistiques jusqu’à trouver sa voie : celle de la danse, de la mise en mouvement du corps pour traduire au mieux ses perceptions et ses ressentis.

Une petite dose de suspens bienvenue est également présente puisque l’on perd la trace de Martha à partir de 1945 et que l’on a de cesse de se demander ce qu’elle est devenue. L’intrigue parallèle de la vente aux enchères du carnet – pour près de 45 millions de dollars! – apporte elle aussi son lot de mystères et d’interrogations.

Si l’histoire m’a plu sur le fond, je déplore un peu la forme minimaliste du texte, avec ce style très sobre – presque austère – qui caractérise Tom Saller. Les phrases sont courtes, percutantes, presque télégraphiques mais perdent malheureusement en émotion…

Une lecture enrichissante, servie par une héroïne fantasque et courageuse en plein cœur du Bauhaus!

Références : « La danse de Martha« , Tom Saller, aux éditions Charleston, 256 pages, 22,50€. Sorti le 22 septembre 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s