Non classé·Romans français

Khalil, Yasmina Khadra

5175HmIhE6L

En 2 mots : un roman addictif et haletant dans lequel Yasmina Khadra imagine les doutes et les tourments qui hantent le jeune Khalil, futur kamikaze en route pour perpétrer l’attentat prévu au stade de France le 13 novembre 2015. Lorsque sa ceinture explosive refuse de se déclencher, débute alors pour le jeune homme, une errance mortifère…

Mon avis : j’ai été happée par cette lecture dès les premières lignes malgré son côté profondément dérangeant et malsain. Il y’a en effet quelque chose de terrifiant à se retrouver du « mauvais » côté, à côtoyer les pensées d’un terroriste en devenir, déterminé à mener sa mission coûte que coûte, aveuglé par ses convictions. Certains passages m’ont donc effectivement fait froid dans le dos mais je ne pouvais me détacher de ce récit, curieuse et malgré tout remplie d’espoir, espérant que Khalil profiterait de sa deuxième chance pour retrouver le chemin du bien.

Cet attentat vécu de l’intérieur ainsi que les conséquences qui découlent de son avortement sont racontés d’une manière passionnante par Yasmina Khadra qui distille avec efficacité tension et suspens. Le récit se déroule à la manière d’un thriller ou d’une série noire captivante, dans lesquels on ne peut s’empêcher d’espérer la rédemption de cet anti-héros que l’on déteste mais qui fascine par la puissante noirceur qu’il dégage. Ce caractère perverti par la honte de soi, par le sentiment permanent d’être rejeté, ni intégré ni intégrable dans la société révèle une vision glaçante de la vie, où tout est tout noir ou tout blanc, sans demi mesure.

Et pourtant, dieu sait que le personnage de Khalil a peu de chance de susciter la sympathie du lecteur! Rigide, arrogant, égoïste, préoccupé uniquement par sa petite personne, haineux et pétri de préjugés, le jeune homme à la dérive laisse peu de chance à une quelconque sympathie. Yasmina Khadra décrit d’ailleurs de manière remarquable les mécanismes de sa pensée, comment Khalil s’arrange avec les faits pour qu’ils coïncident avec sa propre vision des choses, comment il réinterprète l’histoire pour légitimer ses actes et ses décisions extrémistes. Ces pensées sont réellement fascinantes et soulignent comment l’endoctrinement prend racine dans un esprit faible et perdu, pétri de la haine de soi et des autres. Il faudra un drame intime l’étreigant au cœur pour renverser, peut-être, ses convictions…

Références : « Khalil » , Yasmina Khadra, aux éditions Pocket, 240 pages, 6,95€.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s