Feel Good·Non classé

L’ivresse des libellules, Laure Manel

54416700_10155938246001566_9192367913485467648_n

En 2 mots : 4 couples d’amis se retrouvent en Ardèche pour passer 15 jours de vacances loin des enfants et de la routine du quotidien. Se greffe également à la bande, Valentine, une amie récemment célibataire de l’un des couples. Son arrivée va agir comme un révélateur dans la bande, faisant ressortir des rancœurs et des tensions jusque là dissimulées. C’est un instantané de la vie d’un groupe qui, le temps d’un été, voit vaciller l’équilibre qu’ils pensaient tous immuable. Un été qui change tout, après lequel rien ne sera plus comme avant…

Mon avis : un roman solaire sur l’amitié, la crise de la quarantaine, le couple, la vie quoi! J’ai d’abord beaucoup aimé le cadre : la beauté des paysages écrasés de chaleur, la lumière de cette belle région, la maison de rêve avec son jardin luxuriant et sa piscine, etc. Cette atmosphère chaude et lumineuse m’a vraiment transporté au cours de ma lecture, me donnant envie d’accélérer le temps jusqu’à l’été!

J’ai beaucoup aimé ces libellules, cette bande d’amis qui se retrouve dans une bastide idyllique de l’Ardèche pour y passer les vacances d’été sans les enfants. Les personnalités de cette petite troupe se sont révélées hétéroclites, comme dans la vraie vie, avec des caractères attachants et d’autres que l’on prend plus vite en grippe, à l’image d’Emilie, que j’ai trouvé particulièrement agaçante à sans cesse s’apitoyer sur elle-même. Coup de chapeau par contre pour le personnage pétillant et autoritaire de Sybil, véritable chef de bande au grand cœur, qui m’a beaucoup fait rire avec ses coups de sang!

Enfin, malgré les hauts et les bas de la vie en groupe, j’ai trouvé que ce roman restait coûte que coûte éminemment positif et chaleureux. A aucun moment il ne sombre dans le sordide ou le glauque, malgré les crises qui agitent la bande ; l’amitié prime envers et contre tout et ça fait un bien fou!

Références : « L’ivresse des libellules » de Laure Manel, aux Editions Michel Lafon, 376 pages, 18,95€.